Communiqués de presse

Gestion de la sécheresse en Essonne :

 
 

 

En Essonne, le Comité Départemental Sécheresse s'était réuni le 4 avril dernier. Il avait examiné les modalités de gestion de la sécheresse pour 2011. A cet effet, le Préfet de l'Essonne avait pris des mesures pour limiter l'usage de l'eau sur la nappe de Champigny Rive droite de la Seine, dans le bassin de l'Orge et de ses affluents, ainsi que sur les usages agricoles de la nappe de Beauce Centrale.

 

La baisse des niveaux des rivières et des nappes se poursuit dans l'Essonne, malgré les précipitations orageuses du mois de juin. Celles-ci n'ont fait que la ralentir temporairement, sans que les débits de base ne deviennent plus élevés. Les fortes chaleurs et le déficit exceptionnel des précipitations au printemps continuent ainsi à se faire ressentir sur la situation hydrologique.

 

L'état de crise est ainsi avéré sur le bassin de l'Orge et sur la nappe de Beauce centrale. Cette situation constitue une menace pour tous les usagers : industriels, agriculteurs, collectivités et particuliers.

 

Le premier niveau d'alerte vient également d'être atteint pour le bassin de l'Essonne.

 

L'Orge et ses affluents

Concernant le bassin de l'Orge dorénavant en situation de crise, un nouvel arrêté préfectoral n° 2011 - DDT -SE - 220 du 11 juillet 2011 , prend des mesures plus strictes.

 

Celles-ci s'appliquent dans les communes indiquées dans l'arrêté. Elles concernent les particuliers, les collectivités, les industriels, ainsi que les prélèvements agricoles en rivière.

 

Par exemple, et dans les conditions décrites dans l'arrêté :

  • le lavage des véhicules est interdit, sauf dans les stations professionnelles équipées d’économiseurs d’eau ou de lavage haute pression
  • le remplissage des piscines particulières est interdit, sauf pour les chantiers en cours
  • le lavage des voiries, le nettoyage des terrasses et façades ne faisant pas l'objet de travaux est interdit sauf impératif sanitaire
  • l'arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés, des espaces sportifs de toute nature est dorénavant totalement interdit, à l'exception des massifs floraux et des départs et greens des golfs qui peuvent être arrosés de 20h à 8h
  • l'arrosage des potagers est dorénavant interdit entre 10 h et 20 h
  • pour les grandes cultures irriguées par prélèvement en rivière, les prélèvements sont totalement interdits, sauf exceptions limitées.
  • Sauf exceptions, l'irrigation entre 10 h et 20 h des cultures légumières, maraîchères et horticoles, pépinières et production de plantes aromatiques et médicinales est interdite

 

Dans les communes du bassin versant qui sont alimentées en eau potable par la Seine, il n'y a pas de restriction pour utiliser l'eau “ du robinet ”, issue du réseau public d'eau potable. En revanche, les restrictions pour les prélèvements d'eau brute dans les rivières et nappes s'appliquent.

 

La Seine n'est pas en situation problématique pour l'instant, compte-tenu du soutien opéré par les Grands lacs de Seine.

 

La Nappe de Beauce

Concernant la nappe de Beauce, un arrêté cadre de gestion de la sécheresse a été pris par le Préfet de l'Essonne le 9 mai 2011 et a été modifié pour tenir compte de la situation exceptionnelle.

Compte-tenu de l'évolution du niveau des rivières drainant la nappe de Beauce, des mesures de restrictions complémentaires sont prises par  l'arrêté n° 2011 - DDT – SE – 221 du 11 juillet 2011 du Préfet de l'Essonne.

Depuis le 20 mai 2011, les prélèvements agricoles en nappe de Beauce étaient interdits chaque semaine pendant 24 h. Désormais, ils le sont pendant 48 heures, du samedi 8 heures au lundi 8 heures.

Un fractionnement de cette plage d'interdiction est autorisé pour certaines cultures spécifiques très sensibles au stress hydrique.

 

L'Essonne, la Juine et leurs affluents

Le bassin de l'Essonne et de la Juine est en état d'alerte et fait l'objet de mesures prévues par l' .

 

Les mesures de restriction des usages de l’eau s'appliquent dans les communes de ce bassin versant indiquées dans l'arrêté. Elles concernent les particuliers, les collectivités, les industriels, ainsi que les prélèvements agricoles en rivière.

 

Par exemple, et dans les conditions décrites dans l'arrêté :

  • le lavage des véhicules et le remplissage des piscines particulières est interdit,
  • l'arrosage des pelouses, des espaces verts et des massifs floraux publics et privés, des espaces sportifs de toute nature est interdit de 8h à 20h
  • l'arrosage des potagers reste autorisé
  • pour les grandes cultures irriguées par prélèvement en rivière, les prélèvements sont interdits entre 10 h et 18 h et totalement interdits le dimanche 

Dans les communes du bassin versant qui sont alimentées en eau potable par la Seine, il n'y a pas de restriction pour utiliser l'eau “ du robinet ”, issue du réseau public d'eau potable. En revanche, les restrictions pour les prélèvements d'eau brute dans les rivières et nappes s'appliquent.

 

 

Nappe de Champigny en rive droite de la Seine

 

La situation de la nappe de Champigny en rive droite de la Seine n'a pas évolué. Elle continue de faire l'objet des mesures d'alerte prévues par .

 

Pour mémoire, l’arrêté impose des restrictions aux usages de l’eau provenant directement de la nappe phréatique par forage ou puits, et des sanctions peuvent être appliquées. Les usages de l’eau provenant du réseau d’eau potable ne sont pas, pour leur part, réglementairement limités.

 

Les mesures de restriction des usages de l’eau prélevée dans la nappe s’appliquent dans les communes suivantes :

Boussy-Saint-Antoine, Brunoy, Crosne, Draveil, Epinay-sous-Sénart, Etiolles, Montgeron, Morsang-sur-Seine, Quincy-sous-Sénart, Saint-Germain-Lès-Corbeil, Saint-Pierre-du-Perray, Saintry-sur-Seine, Soisy-sur-Seine, Tigery, Varennes-Jarcy, Yerres

 

 

Enfin, les arrêtés sont également consultables en mairie. Pour en savoir plus, consulter la rubrique et les