Paysage et cadre de vie

Trame verte - Trame bleue

 
 

Dans la loi Grenelle I du 3 août 2009 (articles 23 et 24), il a été pris l’engagement de constituer une Trame Verte et Bleue afin d’enrayer la perte de biodiversité.

L’enjeu de la constitution d’une trame verte et bleue s’inscrit bien au-delà de la simple préservation d’espaces naturels isolés et de la protection d’espèces en danger. Il est de (re)constituer un réseau écologique cohérent qui permette aux espèces de circuler et d’interagir, et aux écosystèmes de continuer à rendre à l’homme leurs services.


Pour toute population, le territoire utilisé comporte en effet des zones vitales (dites "réservoirs de biodiversité") où les individus réalisent la plus grande partie de leur cycle (alimentation ici, nidification là, repos ailleurs). Ces réservoirs de biodiversité peuvent être proches ou éloignés. Des corridors écologiques doivent donc permettre les échanges entre ces réservoirs de biodiversité.