Les gants et les chaussures

 
 

En situation de chute ou d’accident, les mains (tout comme les pieds) sont mises en grand danger car, dans un geste réflexe, elles sont au premier plan pour amortir le choc et peuvent donc subir l'abrasion du bitume pendant toute la durée de la glissade.

Les pieds, chevilles et tibias sont des zones du corps particulièrement exposées, notamment dans les nombreux cas d’impacts latéraux et de chutes.

Les gants...

Main gauche et main droite, conducteur et passager, belle et mauvaise saison…

 

Le beau temps n’empêche pas les coupures, les contusions et les brûlures par abrasion en cas d’accident. La conduite d’un deux-roues motorisé sans gants est donc à proscrire, quelles que soient les saisons et la météo.

Les blessures causées par l'absence du port des gants peuvent engendrer, même à faible vitesse, des conséquences irréparables et aussi des handicaps permanents (amputations, paralysies, ...).

Indépendamment des questions de sécurité en cas de choc, les gants permettent aussi de protéger du froid ou de l’humidité : condition indispensable pour des mains toutes vouées à leur travail de conduite et de freinage !

 

Quelques conseils :

  • Les gants sont un accessoire très personnel : à essayer avant l’achat, en anticipant une paire pour l’été et une autre pour la mauvaise saison.
  • Préférez la valeur de sécurité à celle de l’esthétique ! Optez pour des gants en cuir renforcés aux articulations et à la paume et pourvus d’une patte de serrage permettant leur parfait maintien en cas de glissade.
  • En cas de deuxième passager, ayez la même exigence.

Les chaussures...

Protéger pieds, chevilles et tibias…

Les pieds, chevilles et tibias sont des zones du corps particulièrement exposées, notamment dans les nombreux cas d’impacts latéraux et de chutes.

 

Devant cette réalité, le bon sens nous rappelle à ces conseils :

  • A défaut de bottes spécifiques à la moto avec renforts (idéales bien sûr), optez pour des chaussures en cuir, solides et montantes pour protéger les chevilles ;
  • Antidérapantes, ces bottes ou chaussures doivent être suffisamment souples pour bien sentir les commandes ;
  • Pour les chaussures à lacets, veillez à bien les nouer, ceux-ci pouvant se prendre dans les commandes et générer déséquilibres et chutes ;
  • Les talons hauts et fins mais aussi les chaussures basses, dénuées de protection des chevilles, sont à proscrire, de même cela va sans dire, que les sandales ou les tongs. Là encore, les blessures peuvent être irréparables…

 

Investir dans des chaussures montantes ?

Privilégier un équipement qui réponde aux directives européennes : EN1634.