Chrysomèle du maïs (Diabrotica virgifera )

 
 

mis à jour le 11 septembre 2013

Non reconduction de l’arrêté préfectoral définissant des mesures de lutte et de prophylaxie visant à éradiquer et prévenir l’établissement de Diabrotica virgifera Le Conte.

La lutte contre la chrysomèle des racines du  maïs (Diabrotica Virgifera) est en Ile-de-France une des priorités de la Direction Régionale et Interdépartementale de l’Alimentation de  l’Agriculture et de la Forêt (DRIAAF). La multiplication des foyers de  cet insecte dans les régions Alsace, Bourgogne et Rhône-Alpes expose les cultures de notre région à un risque d’introduction de ce ravageur encore plus élevé. Afin de prévenir toute introduction nouvelle sur notre territoire, la DRIAAF a mis en place 2 types de mesures :

  • Un dispositif de surveillance renforcé basé sur un réseau de piégeage de 350 pièges à phéromones le long des grands axes de circulation et près des aéroports.
  • Des mesures visant à interdire la culture du maïs 2 années de suite sur les communes situées à moins de 5 kilomètres des aéroports.

Les expériences acquises montrent la prédominance du risque d’introduction par voie routière par rapport au transport aérien.

Le dispositif de piégeage intensif autour des aéroports est maintenu, et en accord avec la Direction Générale de l’Alimentation du Ministère en charge de l’Agriculture, les mesures obligatoires de rotation autour des aéroports n’apparaissent plus nécessaires . En conséquence, les arrêtés préfectoraux ne seront pas reconduits en Ile-de-France pour 2013.